Tous les articles par Christophe MATHIEU

Villeurbanne 2019 : les lions Rois du podium

Février 2019 marquera le règne des Lions chez nos voisins Villeurbannais. Les résultats des Lions ont été excellents, malgré une participation relevée de tous les clubs lyonnais.

Notons parmi les belles réussites, la victoire de Philéas sur le score parfait de 7/7. Pour une fois, la pendule lui aura apporté le salut, puisque ses adversaires ont tous eu des problèmes de manque de temps !

Quelques belles performances également, avec Jordan Noiray, qui bat assez facilement Killian en 3ème ronde, un des meilleurs joueurs du Comité en parties rapides, et Lou-Orphé, en grande forme, qui s’impose face à Sarah, et s’incline seulement en dernière ronde face au vainqueur du tournoi.

Voici donc le palmarès des Lions :

  • Général
    • 1er : Philéas MATHIEU
    • 2ème : Sarah DJIDJELI
    • 3ème : Lou-Orphé REBOUL
  • Minimes
    • 2ème : Ilia DZHANGOEV
  • Benjamin
    • 3ème : Maxandre CADOUX
  • Pupille
    • 2ème : Louis VALLEE
  • Poussin
    • 2ème : Luca ERNST

Vous pouvez retrouver l’album photo du club ici.

Samedi au club

Stagiaires à la maison de quartier!

Samedi dernier s’est tenu un stage pour le cours compétition du club. Petit effectif, en ce mois de janvier, où les virus et obligations diverses rendent difficile la participation de tous. Qu’à cela ne tienne : Benoit, Lou-Orphé, Lucas, Guillaume et Philéas ont enchaîné le cours du matin avec le stage animé par Stéphane, à la maison de quartier de la Villette.

Au programme, analyse de parties jouées par des participants :

  • Une victoire de Philéas contre un joueur à 2300 à Avoine l’été dernier. Partie intéressante longuement analysée, mais finale mal saisie, vu que les 2 joueurs n’auraient pas vu un mat en 1 coup ce qui semble peu probable !
  • Une superbe partie de Guillaume, qui se termine par une une longue finale de dame brillamment gagnée : l’occasion de revoir les principes de ce type de fin de partie.
Guillaume commente sa partie

Après 15 minutes de pause, le stage s’est terminé par une partie en consultation à la cadence de 25 minutes plus 3 secondes jouée, sur l’échiquier mural opposant Philéas, Guillaume et Lucas avec les blancs, et Lou-Orphé et Benoît avec les noirs. Début très original ! L’avantage a changé plusieurs fois de camp pour voir la victoire des noirs de façon particulièrement spectaculaire. On vous laisse découvrir l’analyse de Stéphane !

Top Jeunes phase 2 : une entrée réussie et une fin en poule haute

Du 4 au 6 janvier, notre équipe fanion jouait la phase 2 de la compétition Top Jeunes. Direction Marseille, pour déterminer à la fin des 3 jours de compétition, la poule dans laquelle l’équipe se situera en juin prochain, pour la troisième et dernière phase. L’enjeu est important : la poule haute assure le maintien la saison prochaine, alors que la poule basse réserve 4 matchs qui déterminent la relégation pour 4 des 8 équipes.

4 matchs nous attendaient donc à Marseille : Hyères, Cannes, un derby contre Corbas et un classico contre nos hôtes. Mais le match le plus important était sans doute le premier, puisque Hyères était nos concurrents directs pour la poule haute, après notre bon résultat sur la première phase (2 victoires sur 3).

La bonne mère

La bonne mère va-t-elle être favorable aux Lions de Lyon ?
Lucas contemple la ville avant le match

Vendredi 4 janvier, pour nous placer sous les meilleures auspices, l’équipe a décidé de se retrouver 1 heure avant le match à Notre Dame de la Garde. Le froid est pinçant, mais c’est un aiguillon pour se mettre dans la compétition. Les jeunes restent avec les entraîneurs, et les accompagnateurs s’occupent de la logistique.

1er jour : Hyères

L’équipe est donc prête pour le combat, contre une équipe de Hyères qui, pour espérer la poule haute, doit commencer par nous battre et récupérer le retard accumulé en phase 1. Le match est tendu, serré, avec notre équipe type, Sarah au premier échiquier contre Alexandre Bacrot, Puis Benoît, Philéas, Lucas contre Juliette Cornilleau, Louis, Guillaume, Luca et Théo.
Après de nombreux retournements de situation, nos 3 poussins annulent ainsi que Guillaume, Benoît et Philéas marquent, et Lucas et Louis cèdent. 5-5 et tout repose sur Sarah : son match conditionne le résultat de l’équipe. Après de nombreux rebondissements, notre guerrière reste inflexible, malgré un long zeitnot contre un joueur redoutable, et s’impose ! Victoire déterminante, la plus importante du week-end.

2ème jour : double ronde contre Cannes et Corbas

Après une nuit de repos, Cannes se dresse devant nous. Pour essayer de marquer sur les derniers échiquiers, Sylvain a décidé de descendre Guillaume en poussin, et de faire jouer Samuel
qui a peu d’expérience mais a montré d’excellentes choses ces derniers mois, au 6ème échiquier. Yanis remplace Sarah, et Cannes aligne sa brochette de champions.
Les matchs sont équilibrés dans l’ensemble, mais un à un nos joueurs s’inclinent, non sans avoir souvent fait douter l’adversaire. Les poussins marquent 3-0, et notre score s’arrêtera là. Les derniers à s’incliner sont Philéas, qui avait pourtant la nulle, et Yanis, qui laisse une énergie énorme dans cette partie. Cela comptera pour le match de l’après midi.

Les pupilles sont prêts à en découdre !

Jouer un Derby n’est jamais simple. Corbas avec sa victoire courte du matin, tient déjà sa qualification, alors que notre sort est encore indécis. Le match s’annonce donc plus compliqué à gérer au niveau mental de notre coté. La feuille de match propose 3 combats trop inégaux. Philéas gagne son match, tandis que Lucas et Samuel s’inclinent logiquement. Pourtant Lucas avait le match en main, et montre encore une fois qu’il peut inquiéter n’importe quel joueur…

Nos poussins gagneront 3-1 après de belles empoignades. Après la défaite de Sarah, qui avait longtemps l’avantage, tout comme Louis qui signera une nulle, reste Yanis, qui finit par être complètement gagnant, et Guillaume également. Mais le top jeunes, c’est souvent des retournements de situation… Le stress et l’épuisement de la journée (9 heures de jeu) lui enlèvent la lucidité nécessaire et le font tomber au temps. Une fin de match tragique, alors que le 8-8 semblait acquis ; mais aux échecs rien n’est fini tant que les feuilles ne sont pas signées. Une défaite difficile à avaler puisque nous avions dominé le match et que le nul était à portée de mains ; ce genre de retournements est un classique en interclubs… Ce sont aussi de tels matchs qui font grandir les équipes.

3ème jour : Marseille

Dernier jour, dernière ronde : nous devons affronter nos hôtes. Marseille a souffert, et si la poule basse leur est déjà promise, une victoire leur permettrait de rester dans la course pour le maintien.
De notre coté, le problème est simple : la poule haute se joue entre Créteil et nous. Il faut donc faire au moins aussi bien que Créteil, qui affronte Cannes.

Bref, cela semble jouable. Et pourtant, les dernières rondes de poule sont souvent très inattendues : l’inquiétude commence donc à poindre lorsque Cannes se retrouve en difficulté ! Aïe. La tension monte car notre match est très mal engagé. Plusieurs de nos joueurs, favoris sur le papier, n’ont pas des positions faciles. Louis s’en sort et Guillaume fait finalement nulle. Antoine Charlier, notre ancien partenaire de jeu au club, nous fait mal en gagnant ses deux matchs. A noter l’excellente prestation de Théo contre lui, dans une partie de 2 heures ! Lucas joue lui aussi un gros match et fait une bonne nulle. Puis tout s’accélère. Sarah tente tout mais sa position ne peut pas tenir, tandis que Benoit force le gain dans une finale nulle… Philéas décroche une nulle inespérée. Bref, les 3 points marqués par Louis et Luca sont insuffisants et le match est perdu 3-6.
Mais que se passe-t-il sur les autres matchs ? Eh bien au bout du suspense, Cannes finit par s’imposer à l’expérience, et nous propulse en poule haute ! Et heureusement, parce que les surprises de cette ronde sont nombreuses : Hyères et Bois-Colombes se neutralisent, et Corbas perd son match contre Tremblay, dernier de la poule.

Et pendant ce temps là, les parents tweetent
… ou observent les parties

Les à-cotés de la compétition

Ce week-end à Marseille a été riche en émotions. Le choix de l’équipe dirigeante a été de loger toute l’équipe dans un immense appartement de 20 places. Chaleur et partage étaient au rendez-vous, et les moments de convivialité ont été nombreux.

Sevan en pleine préparation…
Au tour de Sylvain.
Ça blitz entre tous les ages !

Bref, c’est de bon augure pour la suite de la compétition et l’avenir des Lions en Top Jeunes !

Le week-end a vu une équipe soudée se constituer, ce qui n’a pas toujours été le cas. La solidarité a été totale, dans la victoire comme dans la défaite. Et c’est une excellente nouvelle, car les grandes équipes se construisent dans les défaites, surtout lorsqu’elles sont cruelles.

Soirée Pizza pour tous

Et maintenant ?

Maintenant, au plus haut niveau de compétition de nos jeunes, c’est repos pour l’équipe, jusqu’en juin, où nous accueillerons la finale de la compétition, avec de supers matchs à jouer contre des équipes redoutables. D’ici là chacun des joueurs va pouvoir se consacrer aux championnats de ligue et de France et aux interclubs adultes.

Pour le club, cette première année en top jeunes est une grande satisfaction ! Il n’est pas facile de se maintenir lors d’un premier passage à ce niveau, et rares sont les promus qui décrochent la poule haute ! L’expérience des matchs à tension manque souvent aux joueurs d’une équipe un peu verte. Les Lions, avec le travail des entraîneurs, ont su le faire. Bravo !

Enfin, pour la première fois depuis la création du club, nous pouvons aussi commencer à organiser la saison prochaine : formation des jeunes du club, constitution de l’équipe de l’an prochain, accueil de nouveaux joueurs, détection de joueurs dans les écoles. Pour tous les clubs de France, le maintien en top jeunes est synonyme de formation d’excellence, pour développer le niveau de jeu de nos talents et pour en accueillir d’autres. A nous et à nos entraîneurs de jouer. Nous avons toute une équipe de formateurs de qualité pour cela.